“JUSTINE” O NO SOLO DE SEXO VIVE EL HOMBRE

  “Sirvieron dos sopas, una de pasta al azafrán, y la otra de cangrejos con caldo de jamón; en medio un solomillo de buey a la inglesa, ocho entremeses, cinco grandes entrantes, cinco disfrazados y más ligeros, una cabeza de jabalí en medio de ocho platos asados, a los que siguieron dos servicios de dulces,…

EL VINO QUE DESTIERRA MI TRISTEZA

Le vin me rit, je le caresse; C’est lui qui bannit ma tristesse Et reveille tous mes esprits; Nous nous aimons de même sorte; Je le prends, après j’en suis pris; Je le porte, et puis il m’emporte. [El vino me sonríe, yo lo acaricio; Es él quien destierra mi tristeza Y despierta todo mi…

EMBRIAGAOS

ENIVREZ-VOUS Il faut être toujours ivre. Tout est là: c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

DU CUL DE LA BOUTEILLE AU CUL DE LA BEAUTÉ

      DU CUL DE LA BOUTEILLE AU CUL DE LA BEAUTÉ Heureux qui, profitant des plaisirs de la terre, Baisant un petit cul, buvant dans un grand verre Remplit l’un, vide l’autre, et passe avec gaieté Du cul de la bouteille au cul de la beauté. Verlaine (Metz, 1844- París, 1896) [Feliz el…

DE LA PEDANTERÍA DE LOS CONOCEDORES…

“Le vin nous initie aux mystères volcaniques du sol, aux richesses minérales cachées: une coupe de Samos bue à midi, en plein soleil, ou au contraire absobée par un soir d’hiver dans un état de fatigue qui permet de sentir immédiatement au creux du diaphragme son écoulement chaud, sa sûr et brûlante dispersion le long…

SOBRE LA RAZÓN

“Il n’est pas indispensable que le buver abdique sa raison, mais l’amant qui garde la sienne n’obéit pas jusqu’au bout à son dieu.” Marguerite Yourcenar Memoires d’Hadrien Gallimard (Paris, 1974) [No es indispensable que el bebedor abdique su razón, pero el amante que conserva la suya no obedece del todo a su dios]

LE VIN CHEZ BAUDELAIRE (3era PARTE)

Le vin des amants Aujourd’hui l’espace est splendide! Sans mors, sans éperons, sans bride, Partons à cheval sur le vin Pour un ciel féerique et divin! Comme deux anges que torture Une implacable calenture, Dans le bleu cristal du matin Suivons le mirage lointain! Mollement balancés sur l’aile Du tourbillon intelligent, Dans un délire parallèle,…

LE VIN CHEZ BAUDELAIRE (2da parte)

LE VIN DES CHIFFONNIERS Souvent, à la clarté rouge d’un réverbère Dont le vent bat la flamme et tourmente le verre, Au coeur d’un vieux faubourg, labyrinthe fangeux Où l’humanité grouille en ferments orageux, On voit un chiffonnier qui vient, hochant la tête Butant, et se cognant aux murs comme un poète, Et sans prendre…